Et si on dépoussiérait nos accords temps de travail ?
5 (100%) 1 vote

Naval Group a conclu un nouvel accord d’entreprise en vue de la réorganisation du travail sur ses 10 sites français. Sans toucher aux 35 heures, le temps de travail productif de ses salariés et la compétitivité de l’entreprise ont été améliorés !

Gagner en compétitivité sans toucher aux 35 heures : l’exemple Naval Group

C’est suite à la dénonciation de l’ancien accord de temps de travail que le projet d’harmonisation des conditions de travail sur l’ensemble des sites a pu voir le jour. Comment ont-ils réussi ?

D’abord en redéfinissant le temps de travail effectif en temps de travail réellement productif. Exit donc les prises de poste qui s’éternisent et les temps d’habillage et de déshabillage.

Ensuite en retravaillant les horaires de travail standard en production et dans les services supports.

Et enfin en remodelant les forfait jours, le régime d’astreintes et le contingent annuel des heures supplémentaires.

Le Compte Epargne Temps : une alternative efficace ?

L’accord de Naval prévoit également la mise en place d’un CET avec une épargne plafonnée pour mieux maîtriser la trésorerie ainsi qu’un régime spécifique pour les plus de 50 ans.

Quel est l’intérêt du CET pour l’employeur ?

Le CET représente une vraie opportunité d’adapter le volume d’heures de travail aux variations de l’activité économique de l’entreprise.

Il permet également de prendre en compte la pénibilité de certains postes en aménageant les fins de carrière.

Et enfin le CET bénéficie d’un cadre fiscal et social avantageux, à condition de l’adosser à une politique de rémunération adaptée !

Pourquoi faire appel à un RH à temps partagé pour négocier votre accord temps de travail ?

Sur le plan financier, une négociation sous-entend toujours des contreparties. Chez Naval, les contreparties ont notamment porté sur la création d’emplois ainsi que des investissements dans les équipements industriels. Chaque entreprise peut trouver ses propres leviers pour négocier un accord temps de travail réussi. L’expert vous aidera à identifier ces leviers selon vos objectifs.

Sur le plan technique, les négociations sur le temps de travail et la mise en place d’un CET sont des sujets sensibles qui touchent à plusieurs domaines. Un expert expérimenté saura mieux répondre à la complexité du sujet et veillera à impliquer plusieurs acteurs et services en amont.

Sur le plan humain, il est nécessaire d’anticiper les points de blocages, notamment du côté des salariés et des syndicats. À nouveau, un expert pourra apporter des réponses précises et techniques en contribuant à instaurer un dialogue social efficace et constructif.

Delphine Couty